Prévenir les départs de feux sur la Côte Bleue

Prévenir les départs de feux sur la Côte Bleue

Dans cet article, nous parlerons des grands dangers de l’été sur la Côte Bleue : les feux de forêts.



La canicule, le sol sec, le mistral, voici un cocktail détonnant qui privilégie les départs de feux. Dans les Bouches-du-Rhône, on compte environ 300 départs de feux de forêts par an, c’est un des plus forts risques d’incendie en France. Il faut 3 éléments pour qu’un feu se déclare, de l’oxygène, un combustible et de la chaleur. C’est le triangle du feu. En 2020, il y a eu 250 départs de feu et celui de Martigues - La Côte Bleue a été l’un des plus impressionnant, plus de 300 hectares sont partis en fumée, laissant encore aujourd’hui des sols brûlés, des arbres calcinés, un faune inexsistante.

Le SDIS 13, le Service Départemental d’Incendie et de Secours surveille chaque été environ 170 000 hectares de forêts dans les Bouches-du-Rhône. Afin de limiter l'affluence de touristes qui est un risque supplémentaire de départs de feux, le préfet a mis en place une réglementation pour l’accès aux différents massifs.

Dès le 1er juin et jusqu’au 30 septembre avant d’aller randonner, vous devrez vous informer sur l’ouverture ou non du site.

Les massifs concernés sont Les Alpilles, la Chaîne des Côtes, Castillon, Cap Canaille, Garlaban, Montaiguet, Regagnas, Trévaresse, Calanques, Sainte-Victoire, Sainte-Baume ainsi que la Côte Bleue...

Il y a 4 niveaux d’accès.

  • Vert, jaune et orange : Accès, circulation, présence des personnes autorisés toute la journée
  • Rouge accès, circulation, présence des personnes interdits toute la journée.

Tous les soirs à 18h, vous pourrez vous renseigner sur la couleur et l’ouverture des sites sur les sites www.bouches-du-rhone.gouv.fr ou sur www.myprovence.fr

Comme un peu partout en France, l’été est la période la plus propice aux départs des feux de forêts. Les feux de forêts ont plusieurs origines :

Origine naturelle, dû à la foudre mais surtout elle a une origine humaine. Aussi bien accidentelle qu’intentionnelle (barbecue, mégot de cigarette, travaux…), les conséquences sont énormes pour mère nature. Le paysage sera totalement détruit et il faudra des années pour que la nature reprenne sa place.

Les conseils pour la prévention des incendies :

  • Ne fumez pas en forêt, dans les bois. Ne jetez ni votre cendre, ni votre mégot par terre ou par la fenêtre.
  • N’allumez pas de feux à proximité d’une forêt.
  • Pas de barbecue en forêt.
  • Ne campez pas en dehors des zones autorisées, sécurisées et protégées.
  • Ne pas vous aventurer en voiture sur des chemins non autorisés (dangereux, vous risquez d’être bloqué en cas d’incendie et vous empêchez les secours d’accéder aux feux).
  • Respectez les interdictions d’accès. Avant de partir habillés, chaussés, pique nique prêt, renseignez-vous pour savoir si le massif où vous souhaitez aller est en vert.

En cas de départ de feu, que faire :

  • Téléphone en poche, composez le 18 ou le 112, essayez sur le chemin de mémoriser le plus afin de faciliter l’accès aux pompiers.
  • Recherchez un écran de protection (un rocher, une butte de terre, un mur.. afin de vous protéger)
  • Respirez si possible à travers un linge humide.

Le cycle de la vie.

Bien qu’aujourd’hui les feux soient de plus en plus incontrôlables du fait de la sécheresse de plus en plus accrue chaque année, le feu fait partie selon notre histoire du cycle de la vie. Même avant les hommes, les feux se répandaient. Certains arbres peuvent se régénérer même si 80% de sa surface a été brûlée par les flammes, selon certains scientifiques, certains arbres seraient préparés à être brûlés et libéreraient ses graines afin que, de nouveaux arbres repoussent la saison d’après. La nature s’adapte mais c’est à l’homme de la préserver.

Commentaires

Vous souhaitez poster votre avis ?

© Copyright 2021 Côte Bleue - Tous droits réservés. - Mentions légales - Contact